Élections : 10 questions à Hélène Degryse

Temps de lecture

0 minutes
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur whatsapp

Il se passe enfin quelque chose dans nos vies confinées : du 21 au 30 mai 2021, nous, Français expatriés aux Pays-Bas, sommes invités à voter pour élire nos conseillers des Français de l’étranger (anciennement conseillers consulaires). Aux dernières élections, le taux de participation était vraiment tout bidon : Francine a donc accepté le défi de métamorphoser ses lecteurs en électeurs en leur donnant toutes les clés pour ce scrutin on ne peut plus niche.

Pour vous aider à choisir votre préférée parmi les 5 listes en lice, Francine a posé 10 questions aux candidats. Aujourd’hui, c’est à Hélène Degryse, tête de liste de Les pieds sur terre aux Pays-Bas, de se présenter et d’exposer les grands axes de son programme.

VOUS AVEZ MANQUÉ UN ÉPISODE ?​

1. Quand et pourquoi avez-vous emménagé aux Pays-Bas ? 

Je suis venue vivre aux Pays-Bas il y a plus de 20 ans pour l’amour d’un Néerlandais. Après un an de trajets entre Lille, où j’étudiais et Utrecht où il vivait, je me suis installée aux Pays-Bas, à Utrecht puis Amsterdam.  Nous y vivons toujours avec grand plaisir avec nos  deux enfants binationaux.

2. Pourquoi avoir choisi de vous présenter à ces élections ?  

Pour poursuivre le travail que je fais au quotidien pour les Français des Pays-Bas. La pandémie a d’ailleurs renforcé ma  motivation. Dans les situations complexes et critiques, j’ai fait de mon mieux pour me rendre utile, être une élue de  proximité, parfaitement intégrée et disponible qui les  écoute, les soutient et les défend en toute indépendance et sans jugement. La campagne 2020 avortée a montré que les  candidats avaient de belles promesses mais dès mars 2020, la plupart avaient totalement disparu des radars… Ce n’est  pas mon idée de l’engagement. Ces dernières années, j’ai vu avec regret les élus se succéder au poste de conseiller en raison de démissions en rafale. Notre communauté mérite un véritable suivi des dossiers ainsi que des actions et un travail sérieux sur la durée.  

Il faut être à l’écoute et actif. Il est essentiel de disposer d’un très  bon réseau de référents dans tout le pays. Une connaissance fine du système social des Pays-Bas et la maitrise parfaite du néerlandais sont à mes yeux essentiels pour réellement exercer le  mandat au bénéfice de tous les Français. Il faut avoir l’esprit  d’équipe pour un conseil consulaire efficace. Des relations  positives et cordiales avec les autres élus, les parlementaires et l’administration sont la base. Ce qui fait la force d’un conseiller, c’est sa capacité à être utile, à évoluer avec le temps et à se rendre  à la disposition de la communauté. Je pense qu’un bon élu est quelqu’un qui a une faculté d’empathie et qui mène une vie semblable à celle des membres de la communauté

4- Êtes-vous rattaché.e à un parti politique ?

Non, Les pieds sur terre aux Pays-Bas est la seule liste réellement  indépendante de ces élections. Selon nous, des idées fortes valent  mieux que des étiquettes qu’on place ou enlève au gré des  scrutins. Notre équipe est composée de colistiers d’opinions  différentes mais tous fortement européens et progressistes. Pour  ma part, plus je vis aux Pays-Bas plus j’ai du mal à me reconnaitre  dans les partis français et l’aspect clanique qui y règne, souvent  en mode d’opposition stérile. Je pense que je me suis poldérisée ! En outre, les entreprises, l’entraide et le social tout comme la  défense de l’environnement doivent être les priorités de chacun  au quotidien et non l’apanage d’étiquettes, encore plus à  l’étranger. 

Les élus sont également grands électeurs des sénateurs des 

Français de l’étranger. Notre vote sera débattu au sein de la liste.  Ces deux échéances, si importantes soient-elles, ne peuvent nous  faire oublier ce qui est au centre de notre mandat : les Français  des Pays-Bas dans leur diversité, également politique.

 

 

5. Votre programme en un mot ? 

 

6. Quels sont les grands axes de votre programme ?  

Nous mettons l’accent sur la proximité : aussi bien au niveau du conseil  consulaire (les élus) ou du consulat (administration). Nous souhaitons des  services plus et mieux accessibles au grand nombre, avec une meilleure  visibilité de nos travaux sur le site du consulat et des horaires flexibles, en phase  avec nos vies à tous. Fournir des informations constantes, inédites et  pertinentes est pour nous une priorité. 

Nous faisons également des propositions pour une entraide et solidarité renforcées

L’enseignement du français est notre priorité et notre bilan parle pour nous.  Nous souhaitons poursuivre la mise en place du plan école aux Pays-Bas qui a  déjà permis l’ouverture imminente de International French School. N’oublions  pas les structures FLAM qui doivent être mieux soutenues, notamment grâce à  

un chèque dédié. Une fiscalité plus juste fait partie de nos axes. Nos  entrepreneurs et nos étudiants sont au cœur de nos préoccupations et nous  avons des propositions pour eux. Pour les détails, consultez notre site.

 

7. Qu’est ce qui distingue votre liste des autres listes candidates ?  

La solidité de notre bilan et notre indépendance d’esprit et d’action ! Nous présentons une véritable diversité géographique : 8 localités différentes pour 11  candidats ! La campagne néerlandaise y est représentée. Dans notre titre, nous  sommes les seuls à nommer 4 colistiers. 

Nous sommes une liste d’experts dans des domaines qui touchent directement  les Français des Pays-Bas (retraite, enseignement, culture et communication  mais aussi fiscalité et environnement). Nous mettons cette expertise à la  disposition de tous.  

Nos candidats sont déjà actifs sur le terrain par leur travail et leur engagement  associatif et social : Les Pieds sur terre n’est pas une liste opportuniste, chaque  candidat a son rôle et sa pertinence.

 

8. (Comment) souhaitez-vous soutenir la culture francophone aux Pays-Bas ?

La base c’est de mieux coopérer et de mettre en place des partenariats locaux et  des crowdfundings. L’offre culturelle doit être remise au goût du jour. Le  système STAFE (soutien étatique) doit être profondément revu et amélioré. Les  Français des Pays-Bas doivent y prendre une part active ! Les décisions 

récentes, notamment celle de ne pas soutenir Le festival Tapis Rouge, sont tout  simplement scandaleuses… Cela doit changer. 

 

 9. Comment les Français.es des Pays-Bas peuvent vous contacter en cas de questions ?

Notre équipe est très présente sur les réseaux sociaux. Le plus simple : me  contacter sur Facebook/Messenger ou passer par lespiedssurterre.nl 

10. Le mot de la fin pour les (é)lecteur.ice.s :  

Notre équipe était, est et sera là, à vos côtés. Créer du lien, vous informer et  vous aider sont nos priorités ! Votez Les pieds sur terre aux Pays-Bas !

Vous avez tout lu ? Bravo ! Francine vous donne rendez-vous dans quelques jours pour découvrir un nouveau candidat et vous préparer comme jamais à ces élections.