8 bons plans pour les amoureux des chats

francineavelo_bon plans _ amoureux des chats

Temps de lecture

0 minutes
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur whatsapp

Comme si Poupette et Tigrou, les chats de la rédaction, ne suffisaient pas, Francine a chassé tous les plans amstellodamois pour faire le plein d’amour félin. Heureusement, ils courent les rues car les Pays-Bas sont un paradis pour nos tendres compagnons.

Les Pays-Bas, un pays de chat

D’après le Washington Post (lien pour les abonnés), il y aurait des pays de chiens et des pays de chats. Sans surprise, les Pays-Bas sont un paradis pour les 2,8 millions de félins qui se prélassent derrière les grandes fenêtres sans rideaux. Car n’oublions pas que les Néerlandais sont un peuple ô combien pragmatique : même pour se choisir un compagnon, il va de soi d’allier l’utile à l’agréable.

 

En plus de prodiguer un amour aussi ingrat qu’allergène, les chats remplissent un rôle de la plus haute importance : la régulation des rongeurs. Il y aurait 200 000 rattus norvegicus (rats bruns) dans les rues d’Amsterdam et chaque appartement de la capitale aurait sa souris. Du moins ceux qui n’ont pas de chat. 

Si l’homme a d’abord adopté ces doux félins pour garder les réserves de céréales ; cette grande histoire d’amour gagnant-gagnant continue dans nos appartements néerlandais où nos compagnons protègent notre boîte de Kellogg’s.

 

Historiquement, le chat avait également une place de choix sur les navires où il protégeait les cordes, les voiles et les réserves de nourritures des rongeurs, et donc l’équipage de la maladie. Ces gardiens indispensables pouvaient nouer de tendres relations avec les marins qui les considéraient comme un animal magique capable de prédire la météo (les chats réagissent naturellement aux changements de pression barométrique). Chaque navire avait besoin de sa mascotte féline et cela explique peut-être pourquoi les chats sont si bien traités par ce peuple de grands marins.

Pa-chats errants

En plus de leur installer de confortables espaces aux fenêtres (a.k.a en premières loges du spectacle fascinant de la rue), la majorité des Néerlandais estime qu’un chat ne devrait pas vivre entre 4 murs. Ainsi beaucoup de félins mènent une existence intrépide entre les rosiers des rues. Ceux qui n’ont pas la chance d’habiter en rez-de-chaussée se voient souvent aménager de petites échelles pour monter et descendre à leur guise. Les autres attendent impatients aux portes des immeubles qu’on veuille bien leur ouvrir à l’heure des repas.

 

 

Ne vous fiez donc pas aux apparences : les félins qui jaillissent d’un buisson la queue frétillante pour une caresse sans lendemain ne sont pas de tristes chats de gouttière en mal d’affection, mais bien des racoleurs hors-pair. Les chats des rues sont très rares aux Pays-Bas ; cela tient notamment du fait que les Dutch sont très attachés au bien-être animal, avec leur parti politique pour les animaux et leur dierenambulance.

Comment ces aventuriers occupent leur journée ? En plus de répondre à cette question, le chouette documentaire d’Arte Amsterdam sauvage – Suivez le chat ! permet de découvrir la biodiversité incroyable de la capitale.

Point Dutch : “gueule de bois” se dit “kater” en Néerlandais, chat. “Ik heb een kater” (J’ai un chat) = “J’ai la gueule de bois”

8 idées pour voir des chats à Amsterdam

La plus chat-leureuse

De très (très) nombreux commerces ont leur mascotte indolente, installée en vitrine pour monter la garde, et glaner quelques caresses au passage. Comme les chats d’appartement, ils protègent leur propriétaire de l’intrusion de rongeurs tout en étant erg gezellig. Les chats sont l’âme d’un commerce : pour être presque sûr.e d’en voir un, misez sur les cafés bruns où ils font les piliers de bar (avec du chat-blis peut être). Munis du beau livre photo de Robert van Willigenburg, Amsterdam Pub Cats, vous ne pourrez pas les manquer.

La plus culturelle

Le Katten Kabinet, sur Herengracht, expose une collection privée d’œuvres hétéroclites (peintures, dessins, sculptures, affiches, photographies, etc.) toutes représentant des chats. Comme nous, Picasso, Rembrandt et Toulouse-Lautrec adoraient leur compagnon à quatre pattes et leur ont rendu de beaux hommages. Plusieurs chats en chair et en os se cachent parmi leurs camarades de faïence et de pierre. Saurez-vous les repérer ?

La plus chat-ritable

Pour faire une bonne action et le plein d’amour tout à la fois, rendez-vous dans l’un des refuges de votre région. À Amsterdam, vous pouvez par exemple contacter le DOA qui cherche toujours des bénévoles pour s’occuper des animaux (engagement de 12 semaines à raison de 4 heures par semaine).

La plus atypique

De Poezenboot est un sanctuaire unique au monde installé, bien sûr, sur un bateau. Une vingtaine de félins a été sauvée des eaux de la rue et vit désormais en communauté dans l’un des coins les plus prisés de la capitale. Leur embarcation spécialement adaptée à leurs besoins permet également aux navigateurs curieux de les observer depuis le canal. Il est même possible de leur rendre visite à bord. Depuis 1966, l’association est maintenue à flot par les dons des amoureux des chats : n’hésitez donc surtout pas à soutenir ce beau projet

La plus controversée 

Les cafés à chats, comme Kopjes Cat Café à Amsterdam, permettent de savourer un café et une part de gâteau en très chat-rmante compagnie. Toutefois, pour éviter que les animaux ne soient constamment sollicités, certains établissements interdisent aux clients d’aller les réveiller pour des câlins. C’est certainement la démarche la plus respectueuse mais aussi la plus frustrante, d’autant qu’il faut payer un droit d’entrée dans ces établissements.

La plus dispendieuse

En plus de proposer un nombre incalculable de friandises et d’accessoires dont vous n’aviez jamais pensé avoir besoin, Kat & Things est une boutique incontournable pour vos a-chats. Chaussettes, cartes, mugs, déco : vous ne repartirez sûrement pas les mains vides.

La plus geek

Chaque année, plusieurs cinémas du pays projettent le long métrage du CATVIDEOFEST, une compilation made in USA des meilleures vidéos de chat de l’année. L’édition 2021 touche à sa fin, mais l’année 2022 promet déjà de belles pépites.

Pour faire le plein de mignonnerie féline, il est également possible de suivre certaines personnalités locales sur les réseaux, notamment Nemo qui règne en maître sur les rues de Groningen.

La plus prudente

Avec l’avènement du télétravail, le nombre d’adoptions d’animaux a explosé. Mais n’oubliez pas qu’un chat c’est autant d’amour que de responsabilités ! Quand les city trips vont reprendre et qu’il faudra retourner au bureau, votre nouveau compagnon aura besoin d’autant de soins qu’aujourd’hui. Avant de passer le cap de l’adoption, quelques séances de câlinage chez des potes peuvent être un bon palliatif à la morosité ambiante, sans engagement.