courrier_des_lecteurs

Temps de lecture

0 minutes
Que fait le roi de ses journées ?

Que fait le roi de ses journées ?

Chère Pauline,

Depuis 2013, Willem Alexander (Claus, Georges, Ferdinand) Der Nederlanden règne sur notre pays d’adoption d’une main de maître. Par main de maître, j’entends par là qu’il utilise parfaitement ladite main pour signer les derniers textes de lois votées par le cabinet. Vous le savez déjà, bien que WACGFDN trône officiellement à la tête du pays et dirige main dans la main (décidément !) avec le gouvernement, son rôle est purement symbolique.

Je vous l’accorde, signer des traités et des textes de loi, c’est du travail. Mais probablement pas suffisamment de travail pour occuper l’intégralité du temps d’un homme en pleine force de l’âge. Ce qui nous amène à la question de la semaine : que fait le roi pour occuper ses journées ?

Le roi fait des activités de roi

Le rôle du roi est exclusivement symbolique, voire folklorique et il n’intervient pas dans la gestion du pays même s’il peut poser son veto quand une loi lui déplait. Ce qui n’arrive d’ailleurs quasiment jamais (et lorsque cela arrive, le gouvernement possède un extrême recours pour contrer le souverain. Le sujet d’un prochain courrier des lecteurs, peut-être ? ). 


Son Altesse royale mène donc les activités coutumières de son rang : Il rend visite à ses pairs monarques, ses pairs monarques lui rendent visite, ils discutent de la situation de leur pays et globalement, tous s’investissent dans des causes humanitaires. Le roi assiste également à des inaugurations et à différents événements locaux et internationaux. En bref, il joue un rôle d’ambassadeur. Et il est grassement payé pour ça. On estime que chaque année, un budget de 44 millions d’euros est alloué à la maison royale. Le roi, lui, reçoit environ 5 millions d’euros pour ses dépenses privées.

Une somme qui peut faire grincer des dents dans un contexte de récession. D’ailleurs, depuis quelque temps, le débat fait rage aux Pays-Bas et remet en cause la légitimité de la monarchie néerlandaise.

Le roi pilote des avions

Imaginez que vous montiez dans un avion KLM et qu’en fait, ce soit le roi Willem Alexander qui le pilote. C’est totalement possible, même si vous ne le sauriez jamais, puisque celui-ci officie en tout anonymat. Le roi est féru d’aviation. Il détient son diplôme de pilote depuis 1987 et est habilité à piloter des Boeing depuis 2017, ce qu’il fait encore de temps en temps pour le compte de la compagnie aérienne emblématique néerlandaise.

Pendant quelques années, le monarque a même été officiellement pilote à mi-temps pour la Koninklijke Luchtvaart Maatschappij.

Le roi fait la fête

Bon. D’accord. Peut-être que le roi FAISAIT la fête et qu’il ne la fait plus maintenant. Ou du moins avec modération. Mais les tabloïds l’ont longtemps surnommé Prins Pils, diminutif du mot Pilsener, un breuvage dont le prince encore étudiant semblait particulièrement friand.

L’histoire qui se cache derrière ce sobriquet n’épargne pas le futur roi de l’époque. Alors que Willem Alexander se contentait d’être jeune et de s’amuser avec ses camarades de l’université de Leiden, il est vite devenu une cible de choix pour les tabloïds. Ses faits et gestes étaient épiés avant d’être étalés, critiqués et moqués dans la presse. Pendant longtemps, ses futurs sujets se sont même demandé si ce prince amateur de bières et de gaudriole avait le niveau intellectuel requis pour exercer en tant que monarque.

Bon,  a priori oui… Du moins c’est ce qui se dit chez les pro-monarchie que Willem Alexander a su conquérir, malgré quelques faux pas. Un exemple récent ? Les vacances en Grèce en plein Covid, ce n’était pas très malin les Oranje-Nassau…