courrier_des_lecteurs

Temps de lecture

0 minutes
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur whatsapp

Qu'est-ce que le cercle de la mort ?

Chère Jessika,

Souvent moqué, parfois redouté, le cercle de la mort cristallise l’un des désaccords franco-néerlandais les plus virulents à ce jour, à savoir : quelle est la bonne façon de fêter un anniversaire digne de ce nom.

Pourquoi le cercle de la mort

Le cercle de la mort, ou circle of death en anglais, est un terme inventé par les expatriés qui sert à désigner l’agencement des sièges lors des anniversaires néerlandais, traditionnellement disposés de façon concentrique afin que tous les invités puissent discuter entre eux sans avoir besoin de se lever. Ce qui serait de toute façon impossible puisque le nombre de chaises et la taille du cercle dépassent bien souvent la capacité volumique de la pièce qui héberge la petite fête. 

Rejoindre ce cercle, c’est y demeurer jusqu’à la fin. C’est pour cela qu’on* le surnomme le cercle de la mort, même si certains lui préfèrent le terme de cercle des enfers, rapport au fait que, non seulement, il n’est pas possible de s’en échapper, mais qu’il n’est pas non plus possible de choisir ses voisins. La coutume veut que l’on s’installe où il reste de la place, peu importe si nous ne connaissons pas (ou pire : ne supportons pas) les personnes qui nous entourent.

* Les expats ingrats

Célébrer son anniversaire aux Pays-Bas

On pourrait penser que, pour survivre à cette situation, vos hôtes auraient prévu de l’alcool et des vivres en quantité suffisante, mais le cercle de la mort est une expérience qui doit se vivre dans le dépouillement le plus total. On vous proposera du thé ou du café préalablement versé dans un thermos et une part de gâteau à la crème Chantilly. Une boisson chaude et du glucose, on pourrait croire qu’on vous prépare à escalader l’Everest et je dois admettre que lorsqu’on n’est pas particulièrement doué pour le small talk avec des inconnus, la situation exige que l’on rassemble toutes ses forces.

Pourtant, si cette histoire de cercle de l’horreur semble aussi infernale à nous autres latins, c’est que nous sommes victimes d’un terrible malentendu. Lorsque nous pensons anniversaire, nous pensons soirée, dancefloor qui s’enflamme et saladier de punch. Notre première circle party, où nous nous retrouvons assis à 14h entre une arrière-grand-mère et un neveu de 3 ans, peut donc provoquer un gros choc culturel.

Aux Pays-Bas, un anniversaire c’est avant tout une occasion de réunir simplement les gens que l’on apprécie pour un koffie, une kopje tee et une stukje taart. Si vous avez vraiment envie de vous enjailler avec des locaux, misez plutôt sur le barbecue ou la soirée gourmet !