courrier_des_lecteurs

Temps de lecture

0 minutes
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur whatsapp
francine_a_velo_rideaux

"Pourquoi les hollandais n'ont pas de volets ?"

Chère la petite épicerie Amsterdam,

Celui qui prétend n’avoir jamais jeté un coup d’œil curieux à l’intérieur d’un salon néerlandais exposé aux 4 vents ment éhontément. Qu’on se le dise.

Personnellement je pensais connaître LA raison qui justifiait ce partage d’intimité décomplexée volontaire (j’ai vérifié : il est parfaitement possible de trouver des volets à des prix abordables aux Pays-Bas). Mais en invoquant Google pour valider mon propos, j’ai découvert que si mon explication était probablement vraie, elle était loin d’être unique. À l’instar de la plupart des curiosités culturelles, cette absence de rideaux et de volets fait l’objet de nombreuses théories.

Rien à cacher

Les Néerlandais sont directs, il paraît que ce serait la faute au Calvinisme qui exigeait de ses fidèles une attitude transparente, directe et honnête. Et qui est transparent, direct et honnête n’a rien à cacher et pourrait avoir l’air suspect s’il se mettait subitement à fermer ses volets.

De plus, beaucoup de Néerlandais étaient jadis marins ou marchands, puis soldats, et devaient s’absenter pendant de longues périodes. Officiellement, la fenêtre sans volets ni rideaux permettait aux voisins et aux amis de jeter un œil bienveillant, mais pas intrusif, sur la famille restée au village. Officieusement, cette fenêtre exposée servait à surveiller les épouses de ces messieurs, des fois que leur prenne l’envie 1) d’être adultère 2) de s’ébattre pile devant la fenêtre à la vue de tous.

Cette histoire de fenêtre permettait donc de se contrôler les uns les autres de façon conviviale et peu coûteuse.

Tout à montrer

Ok, regarder à l’intérieur de la maison d’autrui ce n’est pas joli, mais quand même, c’est irrésistible. Il pleut, donc il fait sombre et soudain on passe devant une grande baie vitrée joliment éclairée, notre œil est attiré, c’est tout naturel. La prochaine fois que vous vous adonnez à ce petit plaisir coupable, détendez-vous. Il parait que certains propriétaires sont très fiers d’exhiber leur intérieur digne d’un magazine déco. D’ailleurs, une légende veut qu’à l’âge d’or du commerce, les ménages aisés exposaient leurs biens à la vue de tous, afin de montrer aux marchands qu’ils étaient des gens de goûts et de confiance avec qui s’associer.

Un mélange de tout ça

L’absence de rideaux et de volets pourrait s’expliquer de façon bien plus pragmatique qu’en raison d’épouses infidèles, de bigots et d’orgueilleux flambeurs. En effet, vous n’êtes pas sans savoir que le nord de l’Europe n’est pas l’endroit le plus ensoleillé au monde. De grandes fenêtres sans volets ni rideaux permettent simplement de faire passer la lumière du jour et d’éclairer naturellement des surfaces parfois sombres et étroites.

 

Quoi qu’il en soit, même si personne ne sait vraiment pourquoi ces grandes fenêtres sont souvent exposées, leurs propriétaires sont nombreux à apprécier la convivialité de cette curiosité architecturale qui brouille les frontières entre l’intérieur et l’extérieur et donne l’impression de participer à la vie du dehors, bien au chaud depuis son salon.